Actualités des crédits immo
Taux des crédits immobiliers
taux fixe immobiliers hors assurance
7 ans 2.43 %
10 ans 2.84 %
15 ans 3.10 %
20 ans 3.30 %
25 ans 3.50 %
30 ans 4.00 %

Comment obtenir un crédit pour travaux ?

Tout propriétaire d’un bien immobilier est, un jour ou l’autre, amené à réaliser des travaux dans celui-ci, soit pour en améliorer l’aménagement, soit pour le réparer, ou encore, comme de nombreuses aides y contribuent actuellement, pour le rendre plus performant au niveau énergétique. Plusieurs formules sont ainsi disponibles aujourd’hui, en fonction des travaux envisagés, depuis le prêt travaux proposé par l’ensemble des établissements financiers, jusqu’au crédit travaux qui ressemble davantage à un crédit immobilier pour les travaux plus importants, en passant par l’Eco-Prêt à Taux Zéro ou encore le Prêt Rénovation Bleu Ciel d’EDF.

Tout d’abord donc, le prêt travaux entrant dans le cadre des crédits à la consommation reste, comme l’ensemble de cette catégorie, plafonné à 21 500 €. Face à la concurrence acharnée des formules aidées, ce prêt personnel présente l’un des taux d’intérêt les plus bas, celui-ci variant généralement entre 4,50 % et 9 %, selon la somme délivrée, la durée de remboursement, pouvant s’étendre jusqu’à 84 mois, ainsi que, bien entendu, l’organisme choisi.

Le crédit travaux est, quant à lui, réservé aux chantiers plus lourds, dont le coût excède le montant maximum délivré dans le cadre du prêt travaux. Cette formule n’est alors soumise à aucun plafond mais, en tant que crédit affecté, nécessite la fourniture de devis puis de factures afin de justifier l’utilisation des fonds ainsi libérés. Remboursable sur une durée de 15 ans, le taux d’intérêt qui lui est appliqué reste, en principe, beaucoup moins élevé que celui appliqué avec la solution précédente.

L’Eco-Prêt à Taux Zéro propose, pour sa part, aux propriétaires de profiter d’un montant de 30 000 €, à rembourser en 10 ans, sans que le moindre taux d’intérêt n’y soit ajouté et sans que les bénéficiaires n’aient à justifier de quelques ressources que ce soit, mais à condition cependant que les travaux effectués aient pour but de réaliser des économies d’énergies, tels que l’isolation de la toiture, le changement des ouvertures, l’installation de nouveau chauffage utilisant les énergies renouvelables, la mise en place de panneaux solaires…

Le Prêt Rénovation Bleu Ciel d’EDF vient ensuite compléter cette liste et se trouve être accordé dans les mêmes conditions que la solution précédente c’est-à-dire dans l’objectif d’améliorer l’isolation et/ou le moyen de chauffage du logement afin que celui-ci consomme, au final, moins d’énergies. Consenti pour un montant maximum de 30 000 €, le taux d’intérêt qui lui est appliqué débute aux environs de 3 % tandis que la durée de remboursement peut s’étendre jusqu’à 12 ans maximum.

Relativement simples à mettre en place, l’ensemble de ces dispositifs s’adaptent donc à toutes les situations, pour améliorer le quotidien de l’emprunteur qui peut ainsi aménager son intérieur comme il l’entend, tout en réalisant, en plus des économies d’énergies, des économies pécuniaires substantielles.

Lorsque ces travaux sont réalisés dans la résidence principale de l’emprunteur, celui-ci peut aussi, en tant que contribuable, dans certains cas et sous certaines conditions, bénéficier d’un crédit d’impôt rendant les formules concernées encore plus attractives.