Actualités des crédits immo
Taux des crédits immobiliers
taux fixe immobiliers hors assurance
7 ans 2.43 %
10 ans 2.84 %
15 ans 3.10 %
20 ans 3.30 %
25 ans 3.50 %
30 ans 4.00 %

Prêt conventionné

Dans un contexte de crise immobilière, rendant l’accession à la propriété particulièrement difficile, la France, avec seulement 57,9 % de ménages propriétaires de leur logement, se trouve confrontée à un certain nombre de problèmes. Afin de permettre une accession à la propriété plus facile, divers mécanismes permettant de financer la construction, l’acquisition ou la rénovation d’un logement ont été mis en place, à l’image du Prêt Conventionné (PC) dont le principal intérêt réside dans la possibilité qu’il offre d’être cumulé avec l’Aide Personnalisée au Logement (APL).

Le Prêt Conventionné consiste ainsi en un emprunt, qui peut être délivré par tout établissement financier ayant conclu une convention avec l’Etat, et dont l’objectif est de financer, intégralement ou partiellement, la construction ou l’achat d’un logement, neuf, ou ancien, ayant des travaux à réaliser dans le but de le rénover, d’en améliorer la consommation énergétique ou encore de l’adapter à l’accueil d’une personne handicapée.

Bien que n’étant soumise à aucune condition de revenus, l’obtention d’un Prêt Conventionné reste liée au respect de certains critères touchant le bien immobilier acquis. L’étendue de ce dispositif se voit, en effet, limitée au financement d’un bien immobilier destiné à la résidence principale ou à la location à titre de résidence principale, c’est-à-dire qu’une fois l’opération réalisée, l’acquéreur doit, dans l’année suivante, occuper lui-même ou louer à un tiers, pendant une durée minimum de huit mois par an, la résidence acquise. Lorsque le bien immobilier ainsi financé est ancien, il convient dans ce cas-là de respecter les conditions établies pour l’obtention d’un Prêt à Taux Zéro, c’est-à-dire que le logement choisi doit permettre de bénéficier d’une surface minimum de 9 m² par personne qui l’occupe et de respecter les normes minimales d’habitabilité en vigueur.

Moyennant le respect de ces simples exigences, il est alors possible de bénéficier d’un emprunt d’une durée variant de 5 à 35 ans et pouvant couvrir la totalité ou seulement une partie de la transaction financée, pour un taux d’intérêt compris entre 5,85 % et 6,30 %, selon le délai de remboursement accordé. Bien que les taux d’intérêt proposés par le Prêt Conventionné ne soient plus aussi avantageux que lors de sa mise en place, il convient de souligner qu’il reste un bon moyen de financer la construction, l’acquisition ou les travaux d’un bien immobilier, dans la mesure où il peut être combiné à d’autres dispositifs, tels que le Prêt à Taux Zéro, le Plan d’Epargne Logement…

Permettant à tous de bénéficier d’une solution de financement intéressante, le Prêt Conventionné peut être souscrit auprès de tous les établissements financiers ayant passé un accord avec le Crédit Foncier de France. Le taux de celui-ci pouvant être toutefois élevé dans le contexte actuel, il reste préférable, avant d’arrêter toute décision, de bien étudier l’ensemble des propositions disponibles, en n’oubliant pas, malgré tout, que celui-ci peut être assorti d’autres aides en matière d’investissement immobilier, rendant ainsi les critères de choix propres à chaque emprunteur, le dossier de chacun d’eux présentant, bien évidemment, des caractéristiques particulières, modifiant l’intérêt de ces formules.