Actualités des crédits immo
Taux des crédits immobiliers
taux fixe immobiliers hors assurance
7 ans 2.43 %
10 ans 2.84 %
15 ans 3.10 %
20 ans 3.30 %
25 ans 3.50 %
30 ans 4.00 %

Le crédit logement

Le Crédit Logement est un organisme de crédits qui apporte sa caution aux particuliers ayant souscrit un prêt immobilier auprès d’une banque leur permettant ainsi d’éviter de mettre en hypothèque le bien en cours d’acquisition. Un emprunteur sur trois y a déjà eu recours et 5,5 millions d’entre eux en ont donc déjà profité.

Très simple à mettre en œuvre, cette garantie n’exige pas la moindre formalité de la part du demandeur, la banque de celui-ci s’occupant de toutes les démarches et se chargeant, une fois l’accord obtenu de la part du Crédit Logement, d’inclure celui-ci dans l’offre de prêt. Intervenant sous 48 heures, la décision rendue ne retarde donc pas le déblocage des montants prévus.

Reposant sur la participation de chacun des emprunteurs à un Fonds Mutuel de Garantie (FMG), cette solution présente l’avantage, pour son souscripteur, de ne pas être à fonds perdus, ce dernier se voyant restituer, à la fin de son crédit, une grande partie, 75 % environ, des sommes perçues à ce titre.

Les projets pouvant être couverts par cette garantie sont nombreux : acquisition d’un bien neuf, ancien ou en construction, pour une résidence principale, secondaire ou locative, réalisation de travaux… financés par l’intermédiaire d’un prêt à taux fixe ou variable, d’un crédit relais, d’un CEL, d’un PEL, d’un PAS avec une garantie limitée à 15 000 € celui-ci étant au-delà obligatoirement hypothécaire, d’un PC, d’un PTZ, d’un Eco-PTZ, d’un prêt avec période d’anticipation ou d’un prêt in fine ou de capitalisation.

En cas de remboursement anticipé ou de revente du bien, la formule proposée ici n’entraîne pas non plus de frais supplémentaires, contrairement à une levée d’hypothèque par exemple, et peut même être transférée sur un autre projet immobilier.

Dès lors qu’un acquéreur dispose de la pleine propriété du bien en cours de financement, il peut a priori bénéficier de cette garantie du Crédit Logement, aucun statut professionnel n’étant exclu de ce dispositif. Limitée à une durée de 30 ans, celle-ci ne peut cependant pas s’appliquer aux projets plus longs, ce délai peut même être réduit à 20 ans, dans certains cas, tels que le financement de travaux, d’un terrain, d’un garage ou encore le rachat d’un prêt hypothécaire.

Un apport personnel, en fonds propres, peut aussi être exigé parfois, les prêts réglementés comme le CEL, le PEL, le PTZ… ne sont alors pas capables de satisfaire à cette demande, à l’inverse de biens mobiliers ou immobiliers éventuellement détenus par le demandeur.

La garantie du Crédit Logement ne remplace toutefois pas l’assurance de prêt qui reste également obligatoire et qui doit donc être souscrite indépendamment.

Le coût de cette formule se compose, tout d’abord, de deux parties, l’une remboursable, et l’autre, prenant la forme d’un forfait plafonné, à hauteur de 25 % environ acquise au Crédit Logement en guise de rémunération. Deux barèmes sont ensuite définis, Classique pour l’ensemble des emprunteurs et Initio pour les moins de 37 ans, celui-ci leur permettant alors de ne régler cette dernière commission qu’au terme du prêt.