Actualités des crédits immo
Taux des crédits immobiliers
taux fixe immobiliers hors assurance
7 ans 2.43 %
10 ans 2.84 %
15 ans 3.10 %
20 ans 3.30 %
25 ans 3.50 %
30 ans 4.00 %

Intérêts intercalaires

Contrairement aux autres emprunts, dont les fonds ne peuvent être libérés qu’en une seule fois, les crédits immobiliers, accordés en vue de la réalisation d’une construction, peuvent donner lieu à un versement par étapes, permettant ainsi de rembourser le capital uniquement lorsque l’ensemble de la somme a été versé, l’emprunteur ne remboursant, durant cette période, que les intérêts, également qualifiés d’intérêts intercalaires.

Bien que faisant augmenter le coût du crédit immobilier, ces intérêts intercalaires permettent de bénéficier, de manière anticipée, d’une partie des fonds, sans avoir à débuter le remboursement du capital, ni des intérêts du capital non délivré, les échéances versées dans ce cadre-là ne correspondant en effet qu’aux intérêts des sommes libérées, permettant ainsi à l’emprunteur de ne pas cumuler le remboursement total de son crédit immobilier avec l’éventuel loyer que celui-ci doit assumer pour le logement qu’il occupe éventuellement durant la construction.

Outre cet avantage, certaines enseignes permettent aussi, lorsque la situation de l’emprunteur l’exige, de reporter le versement de ces intérêts intercalaires sur les remboursements qui seront effectués une fois le montant total de l’emprunt libéré, permettant ainsi à chacun de trouver un financement adapté à sa situation financière.

Il est donc ici possible, pour l’emprunteur, de bénéficier du versement du capital en cinq étapes différentes, chacune permettant de régler une partie des travaux, la première représentant 5 % de l’ensemble de l’emprunt reste destinée à la réservation, le versement suivant s’élevant à 30 % correspond, pour sa part, au paiement de la mise hors sol du bien, les 35 % suivants servent, quant à eux, à financer la mise hors d’eau de la construction, les 25 % restants étant délivrés lors de l’achèvement des travaux, complétés par les derniers 5 % libérés lors de la livraison du bien terminé.

Une fois le premier versement effectué par l’établissement financier, celui-ci se charge alors de calculer le montant des intérêts intercalaires à l’aide du taux du prêt souscrit, ainsi que de la durée de celui-ci. Les montants versés à ce titre augmentant ainsi en fonction de l’état d’avancement des travaux et donc de la somme réellement délivrée. Il convient aussi de souligner que les intérêts intercalaires se trouvent également augmentés ici des cotisations liées à l’assurance du crédit immobilier, celles-ci étant dues, dans leur intégralité, dès le premier versement des fonds.

Permettant ainsi d’alléger les frais liés au remboursement du crédit immobilier lors de la construction du bien financé, les intérêts intercalaires offrent une plus grande souplesse aux personnes ne disposant pas de revenus suffisants pour assurer les dépenses liées à leur logement actuel auquel viendraient s’ajouter les remboursements de l’emprunt contracté pour leur logement futur, c’est pourquoi, bien qu’entraînant un surcoût parfois important, le versement des capitaux en plusieurs échéances reste aujourd’hui encore très apprécié des accédants à la propriété.

Il convient toutefois de souligner que, dans le but d’éviter le versement d’intérêts intercalaires, certains établissements financiers proposent aussi d’opter pour une solution consistant à diviser l’ensemble des travaux de construction en plusieurs étapes, alors financées par plusieurs emprunts indépendants, permettant, de la même manière, de procéder au remboursement progressif de l’ensemble des coûts.