Actualités des crédits immo
Taux des crédits immobiliers
taux fixe immobiliers hors assurance
7 ans 2.43 %
10 ans 2.84 %
15 ans 3.10 %
20 ans 3.30 %
25 ans 3.50 %
30 ans 4.00 %

L’assurance revente

L’assurance revente a été mise au point pour répondre à différents besoins, et plus particulièrement, pour les personnes se trouvant dans l’obligation de vendre leur bien immobilier suite à une perte d’emploi, à une mutation professionnelle, à un divorce, à un décès… Ce type de garanties restent ainsi valables pour une durée de cinq années suivant l’achat de ce bien et peut couvrir jusqu’à 10 % de sa valeur vénale, avec un maximum de 15 000 €, à condition bien entendu que celui-ci constitue effectivement la résidence principale du souscripteur.

Prévue pour éviter aux acquéreurs de se trouver lésés par la revente d’un bien immobilier peu de temps après son acquisition, l’assurance revente permet de garantir la différence entre le prix d’achat initial et le prix de vente actuel.

Peu utilisée, l’assurance revente tend toutefois à être de plus en plus proposée par les agences immobilières, celle-ci permettant de rassurer les acheteurs potentiels inquiets face à la baisse actuelle des prix de l’immobilier, craignant eux-mêmes d’investir dans la pierre et de subir des conséquences financières importantes et inévitables suite aux moins-values auxquelles pourrait être soumis leur bien dans ce contexte difficile et tourmenté.

Aujourd’hui des formules gratuites sont même proposées aux futurs acquéreurs, celles-ci consistant dans la signature d’un contrat de groupe souscrit par l’agent immobilier auprès d’un assureur à un prix établi par bien et défiant ainsi toute concurrence, lui permettant ensuite d’offrir cette prestation à ses propres clients. A l’occasion de la mise en place de ce système, de nouveaux contrats sont apparus, pouvant doubler les montants généralement pratiqués auparavant, les faisant ainsi s’élever à 20 %, sans toutefois excéder 30 000 € ; ces services donnant l’opportunité d’être désormais souscrits jusqu’à 70 ans au lieu de 65 ans auparavant, s’étendent également à d’autres situations telles que la dissolution d’un PACS, ou la fin d’un concubinage.

Toutes les enseignes d’agences immobilières ne proposent pas ce type d’assurance ou bien alors dans des conditions moins avantageuses, c’est pourquoi il convient, avant de se lancer dans l’achat d’un bien immobilier, de se renseigner convenablement sur l’ensemble des services distribués par le prestataire choisi afin de savoir si ceux-ci correspondent effectivement aux attentes particulières de chacun.

Certaines autres formules proposent aussi, par exemple, une couverture présentant un montant un peu plus important pour une durée cependant relativement plus courte, qui peut ensuite être prolongée aux frais de l’acheteur et qui offre aussi l’opportunité de prévenir d’autres situations comme le décès de l’assuré entre la signature de la promesse de vente du bien et celle de l’acte définitif.

D’autres groupes d’agences immobilières, même s’ils mettent tout de même ce type de contrats à la disposition de leurs clients, dénoncent le manque d’optimisme de ces offres, dans la mesure où elles tendent, selon eux, à confirmer les risques de moins-values et nuisent, par conséquent, à la confiance des futurs acquéreurs, même s’ils reconnaissent qu’ils peuvent aussi être utiles, pour certains d’entre eux uniquement, en cas de mutation professionnelle notamment, et s’ils sont utilisés judicieusement, sans reconduction inutile.